Édition, Étude de cas, Publication numérique

Étude de cas n°1 : Le Journal tactile du Monde

J’inaugure une nouvelle section du site où j’analyserai en détail certaines publications numériques (aussi bien leurs bonnes idées que leurs ratées) avec la nouvelle version du quotidien Le Monde sur iPad (et Android, mais l’accouchement semble douloureux…).

Ce billet n’est absolument pas sponsorisé, ni mon avis influencé de quelque manière que ce soit.

Le Journal tactile est disponible dans les applications du Monde et l’on y accède lors de l’achat – ou grâce à l’abonnement – d’un numéro (et ses suppléments). Il n’était jusqu’à présent disponible qu’en version PDF (or je trouve la lecture d’un PDF sur tablette être un abomination) ; il est maintenant aussi disponible dans une nouvelle présentation. Un simple bouton permet de choisir de télécharger le PDF ou le « JT », comme ils l’appellent en interne.

le Journal tactile du quotidien Le Monde - choix

Inventer une navigation

Plutôt que tenter d’imiter la lecture papier et se retrouver à passer d’écran en écran pour mimer le passage de page en page, la navigation prend certains partis que je trouve étonnants et plutôt ingénieux.

Première chose, pas facile de se perdre, on ne se déplace qu’horizontalement. À chaque début de section, un sommaire actif des principales sections est répété, puis le code couleur (pas très adapté pour le lectorat daltonien cependant) aide à savoir à tout moment dans quelle section l’on se trouve.

le Journal tactile du quotidien Le Monde - section

Mieux encore, en pinçant avec deux doigts la page, on dézoome sur la page pour avoir des miniatures du déroulé, un rappel des principales sections et leur ordre, ainsi qu’une discrète – mais efficace – barre de progression qui permet de savoir où l’on se trouve dans la lecture de la section. Tout est dynamique, actif, glissable, sans ralentissement, ni frustration.

le Journal tactile du quotidien Le Monde - navigation

À tablette intuitive, publication intuitive

L’iPad est un outil ultra-intuitif, et généralement un mode d’emploi en début de publication vient toujours gâcher cette simplicité. Mais dans le JT, pas de mode d’emploi ; il n’y a aucun delta d’apprentissage, c’est tellement facile à prendre en main.

le Journal tactile du quotidien Le Monde - dépliage

On y trouve tous les articles, mais seulement les premières colonnes. Pour lire l’article en entier, il suffit de le toucher pour qu’il se déplie entièrement. Il se repliera tout seul en continuant la lecture du quotidien (ou en pinçant avec deux doigts une fois encore).

On s’habitue vite, très vite à ce nouveau mode de lecture qui étrangement me rappelle le feuilletage que l’on fait d’un quotidien, article par article. On se demande même assez rapidement pourquoi tout n’est pas pas aussi bien pensé en publication numérique…

La vraie prouesse

Mais pour moi, plus que la prouesse technique, c’est bien le fait d’avoir osé repenser le quotidien numérique qui me bluffe le plus. Surtout d’avoir réussi en (relativement) peu de temps à élaborer une telle réussite, en réussissant à faire travailler l’équipe éditoriale, des développeurs web et des développeurs d’applications, mondes que l’on mélange rarement…

Il faut bien un bémol

L’amoureux de la belle lettre et de la typographie que je suis est mis à mal pour une chose : le moteur de rendu est basé sur du HTML. On subit donc malheureusement les coupes de mots dues à cette technologie qui ne permet pas encore un réglage fin comme on le fait dans l’édition. Mais aux vues de tous les points positifs, on peut leur pardonner ! Tant que ça ne nuit pas trop à la lecture, ça me convient.

Le Journal tactile du quotidien Le Monde - césures et justifications râtées

En conclusion

Bravo aux équipes pour ce travail sans faille et cette nouvelle vision et d’avoir su trouvé un juste milieu en le flux de news et le PDF, et d’une fluidité que certains autres éditeurs doivent envier. Tout cela au même prix que le papier. Pour moi c’est un 18/20 (à cause des césures dues au HTML). À mon avis, il ne va pas falloir longtemps avant que l’on voit fleurir des clones (dommage que l’on ne puisse pas breveter des idées en France…).

Images : Le Monde

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s