Surface – ou la mauvaise bonne idée de Microsoft

Microsoft a présenté il y a quelques semaines son « iPad Killer », la (le ?) Surface. Une nouvelle tablette qui a le mérite d’être entière conçue et construite par Microsoft. Forcément elle fait parler, en bien ou en mal, mais elle fait parler. Voici mon point de vue.

Design

Sans être moche, elle est belle dans sa neutralité. Les designers de Microsoft ont eu la bonne idée d’opter pour un design anguleux là où toutes les autres tablettes tentent d’adopter les courbures d’un iPad. Un pied escamotable sort du dos de la tablette (sur le haut de gamme seulement ?).

La Surface peut avoir comme accessoire une couverture qui joue le rôle de clavier « physique » pour les allergiques du clavier virtuel. On se retrouve finalement avec un portable, mais où l’épaisseur a été déportée derrière l’écran.

Système

C’est là où ça se complique (comme assez souvent avec Microsoft…). Il existe en fait 2 Surfaces : une version Pro avec Windows 8 et une version grand public (moins chère) avec Windows RT. Quelle différence ? Windows 8 est un vrai Windows, qui pourra ouvrir toutes vos applications (qui fonctionnent sous Windows 7, forcément), alors que Windows RT est une version allégée qui ne permettra de ne lancer que des applications faites pour RT (et qui ne sont naturellement pas les mêmes qu’avec les téléphones portables sous Windows mobile 8…).

Quelqu’un qui ne voudra une tablette que pour surfer et envoyer des messages se contentera bien d’une version RT ; en revanche, dès que l’on va vouloir aller plus loin, c’est la version Pro qui se rendra nécessaire.

Je vous rappelle que ça fait plus 10 ans que Microsoft essaie en vain de faire s’imposer les tablet-PC ; cet insuccès est sans doute dû au fait d’un système trop lourd et donc pas adapté aux tablettes. Et le succès de l’iPad est sans doute dû à iOS, son système taillé pour les périphériques mobiles.

De l’utilité d’un double système

Et je me pose la question de l’avantage d’avoir un système Windows complet caché sous la belle présentation Metro (c’est comme ça que s’appelle ces dalles de couleur) sur un écran de 10 pouces. Payer presque 1000 € (estimation) pour un demi-ordinateur (aux vues des composants, taille d’écran…), autant acheter un ultra-portable qui sera plus puissant pour une utilisation professionnelle.

Je me demande aussi si le système ne va pas être trop lourd. On sait que Windows devient de plus en plus lent au fil de son utilisation. Sur un PC de bureau, il est courant de nettoyer ou réinstaller le système. Comment Windows gèrera cette réinstallation ? Je ne pense pas que ce soit très user-friendly. Avantage à iOS et Android sur cette partie-là.

Les limites de la liberté

On peut critiquer le système fermé d’Apple avec ses Apps à valider avant d’être commercialisées. Mais on a vu avec Android que la liberté de pouvoir installer les applications non validées cause des problèmes (malwares, virus et autres chevaux-de-troie). Quid de Surface Pro et de son système où l’on pourra installer ce que l’on veut (virus inclus…) ?

Il en va de même du piratage. Il est simple sur Android de télécharger et installer une application piratée, sans même le savoir, alors que sur appareils iOS, il faut faire la démarche de jailbreaker sa machine. C’est le sens de cet article [lire EN] qui explique que commercialiser pour les plateformes Google n’est pas un plaisir pour les développeurs. On pourra donc tout à fait installer des applications piratées au grand dam des développeurs (et donc par extension des éditeurs…).

La colère des fabricants tiers

L’annonce de Surface n’a pas réjoui tout le monde. En effet, les fabricants d’ordinateur ne comprennent pas vraiment la stratégie de Microsoft et de l’enfant dans le dos qu’il vient de leur faire.

Pourquoi Microsoft a-t-il décidé de sortir sa tablette sous sa propre marque alors qu’il a toujours fait fabriquer plutôt que fabriquer (sauf pour les souris, claviers…) ?

Certains pensent que c’est pour lancer l’entrée de Windows dans la bataille des tablettes et qu’il va laissé la main assez rapidement aux fabricants tiers. C’est ce qu’il y a de plus probable à mon avis.

Certains autres pensent qu’ils ont vraiment envie de contrôler le matériel et le logiciel comme le fait Apple depuis toujours et Google depuis le rachat de la branche mobile de Motorola. Mais il risque de se mettre à dos toute l’industrie du PC et les discussions risquent d’être encore plus âpres lorsqu’il va falloir licencier Windows pour telle ou telle machine. Je ne pense pas que ce soit dans l’intérêt de chacun.

Certains derniers pensent que c’est le dernier soubresaut de vie du mastodonte avant le démembrement. Je n’en mettrais pas ma main à couper…

Et la publication numérique dans tout ça ?

Une publication reste une publication. Qu’elle soit pour iPad, Galaxy Tab ou Surface. En revanche, si on arrive à une multiplicité des versions (déjà 2 pour Surface alors qu’elle n’est pas encore sortie…), ça va compliquer le travail des développeurs pour faire en sorte que nos publications sortent parfaitement sur chacun des périphériques.

Si on assiste à l’arrivage massif de tablettes sous Windows, cette multiplicité va nous causer les mêmes problèmes qu’on rencontre à l’heure actuelle avec Android : selon la tablette, les choses ne fonctionne pas de la même manière, voir même pas du tout…

Bienvenue dans l’arène

Mon propos semble négatif, mais il est en fait dubitatif. Je ne sais pas bien si la stratégie de Microsoft va payer. Mais je suis en tout cas content de son arrivé dans la course qui va forcer chacun des acteurs à continuer de développer leur produits et services pour le meilleur. Il n’y a rien de plus sain qu’une belle concurrence.

Les réponses à mes questions en octobre 2012…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s