Le nouvel iPad et tout ce que ça change

Apple a annoncé mercredi dernier la sortie de la troisième version de son best-seller, sobrement appelée « le nouvel iPad ».


Si vous lisez les divers articles dans la presse, ça ressemble à une simple évolution : meilleur écran, meilleur processeur vidéo, plus de mémoire vive, meilleure appareil photo, meilleur puce télécom (prête pour la 4G). Malheureusement, cette « simple » évolution implique beaucoup de choses pour nos publications, que ce soit pour le PDF, l’ePub ou les publications numériques.

Ce qui va avoir un effet boule de neige est ce changement d’écran ; passer de 1024 x 768 pixels à 2048 x 1536 et d’une résolution de 132 à 264 ppp est le facteur le plus important de ce nouvel iPad, qui apporte avantages comme inconvénients.

Ce nouvel écran a une meilleure définition que les télévisions HD (voir ci-contre), mais répartie sur 9,7 pouces de diagonale, contre 40, 50 ou même 70 pouces pour une télévision HD. Une telle résolution d’écran permettra d’avoir du texte plus lisse, plus lisible. La même différence qu’il y avait eu avec les écrans d’iPhones à partir de la version 4. La lecture sera beaucoup plus agréable, ce qui permettra enfin de la concevoir plus longue, et d’attaquer de plein front les liseuses type Kindle, Kobo ou autres, malgré le rétroéclairage qui reste gênant s’il est réglé trop fort.

Les images seront donc plus nettes, et nos publications plus plaisantes. Mais ce changement ne va pas sans un problème de taille !

En effet, il va falloir concevoir nos images 2 fois plus grande. Et donc augmenter le poids de nos publications. Par exemple, une image de 1024 x 768 pixels (taille des iPads 1 et 2) qui pèse 250 Ko pèsera 780 Mo en 2048 x 1536 (iPad 3), soit plus de 3 fois plus ! Imaginez la même problématique avec les vidéos !…

Cela va immédiatement avoir un impact sur le poids de nos publications. Un ePub de 10 Mo contenant 5 Mo d’images passera à plus de 20 Mo. Pire encore pour les publications numériques (qui ne sont quasiment que constituées d’images et de vidéos et qui font généralement entre 250 et 750 Mo). Si elles doublent ou triplent en poids, les utilisateurs ne risquent de ne pas trop apprécier le temps que ça va leur prendre le téléchargement, surtout qu’Apple n’a pas prévu de version 128 Go de l’iPad…

On va sans doute devoir avoir recours au PDF et au SVG pour transformer nos blocs et nos textes en vecteurs plutôt que les aplatir en images, comme c’est le cas actuellement. Il va bien falloir que les outils de publications s’adaptent et trouvent un moyen d’alléger les publications qui sont déjà trop lourdes.

Encore pire pour les concepteurs, il faudra aussi penser aux deux résolutions lorsqu’on va créer nos publications. Avec ce nouvel écran, la taille du texte pourra être plus petite puisque mieux définie, alors que le possesseur d’un iPad 1 ou 2 auront du texte quasi illisible. Il faudra donc tester sur les deux types d’écrans pour ne pas se faire piéger par celui du nouvel iPad.

C’est sans compter ceux qui utilisent le HTML5 pour faire des animations, comment le rendu de celles-ci va-t-il être impacté par la différence iPad 1/2 et iPad 3 pour une même page ou animation ?

Réponse à partir du 16 mars, lorsque ce nouveau joujou sortira en vrai !

Images ©Apple

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s