iBooks Author et le livre numérique

Apple va-t-il encore vampiriser une industrie entière ? Avec la présentation d’iBooks Author la semaine dernière, Apple souhaite se positionner sur le marché du livre scolaire numérique et placer l’iPad au centre des écoles et universités américaines (voire mondiales).

Non content d’améliorer les fonctionnalités de sa liseuse (iBooks), Apple sort une application gratuite qui permet de mettre en page simplement des livres (ePub3 amélioré) et de les publier sur l’iBookstore (et uniquement sur celui-ci) en quelques clics.

Apple continue de décliner son écosystème (iTunes) à tous les supports, de la production à la distribution en faisant sauter les intermédiaires.

iBooks Author vient marcher sur les plates-bandes d’InDesign et de tous les outils de publication numérique. En effet, il n’est pas limité aux livres scolaires et n’importe qui peut auto-éditer son roman, livre de recettes, bédé, etc. assez facilement (sous réserve d’acceptation par Apple, naturellement). Et cela presque gratuitement (Apple prendra toujours 30 % sur les ventes d’un livre payant).

Le livre ainsi créé ne peut être vendu que sur l’iBookstore d’Apple (puisque certaines interactions ne sont pas vraiment dans le cahier des charges d’un ePub3, non encore finalisé, je vous le rappelle). On verra sans doute des convertisseurs sortir pour transformer son iBook en ePub3 régulier, mais pour le moment, la position d’Apple est de tenter d’écraser le Kindle d’Amazon, leader incontesté des liseuses, et son écosystème (tout se fait par le site d’Amazon, pour tous les Kindles de la famille).

L’axe des livres scolaires n’est pas innocent non plus. Souvent incomplets, obsolètes ou trop lourd, le manuel scolaire est une plaie. Rendre la diffusion de manuels personnalisés aisée est une excellente stratégie pour placer l’iPad dans les écoles, plutôt que tout autre tablette.

Pour en revenir à iBooks Author, l’outil est aussi simple que n’importe quelle application Apple. Un connaisseur de Keynote ou Pages ne sera pas déboussolé. En revanche, un utilisateur de logiciel de mise en page se perdra dans les menus et options pour savoir comment désactiver telle ou telle option automatique. Mais dans l’ensemble, l’application fait de bons choix. Par exemple l’utilisation de l’orientation horizontale pour lire le livre de manière visuelle, verticale pour l’axer sur le texte.

Je trouve tout de même étonnant que l’annonce ai été seulement americano-américaine, alors que les outils sont disponibles partout dans le monde. Est-ce pour un galop d’essai avant de l’ouvrir publiquement à plus de pays ?

Nous verrons bien si ce microcosme va être amener à s’expandre, en tout cas, ça apporte une nouvelle solution à la publication numérique qui s’enrichit de jour en jour. Prometteur pour nous !

Publicités

2 réflexions au sujet de « iBooks Author et le livre numérique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s